L’interview de Frédéric Augier, Directeur du Digital chez Nexity

Avr 19

L’interview de Frédéric Augier, Directeur du Digital chez Nexity

Frederic Augier

L’opportunité de nous rapprocher d’un futur éco-système d’étudiants, partenaires et spécialistes du digital.

À quand remonte le partenariat de Nexity avec l’Innovation Factory ? Quelles motivations ont été à l’origine de ce partenariat ?

Nexity est partenaire de l’Innovation Factory depuis sa création. Nous avons d’emblée été séduits par la pertinence du projet et par le dynamisme de l’équipe qui le porte.

De plus, ce partenariat a vu le jour au même moment que le lancement du projet de transformation digitale chez Nexity. Nous avons donc saisi l’opportunité de nous rapprocher d’un futur éco-système d’étudiants, partenaires et spécialistes du digital.

Nous avions plusieurs attentes concernant ce partenariat. D’abord, le souhait d’alimenter notre service de veille sur les tendances de l’innovation digitale afin d’identifier des opportunités à court et à moyen terme. Mais aussi, la volonté de se rapprocher du monde étudiant, d’entrer en interaction avec des digitals natives qui ont une réelle capacité à porter un regard neuf sur nos activités. Enfin, nous avions pour objectif d’instaurer une relation d’échanges sur le digital avec des partenaires issus d’autres secteurs d’activités.

Quelles sont aujourd’hui vos principales sources de satisfaction de ce partenariat ?

Nous sommes particulièrement satisfaits des Open Days. De par le choix des thématiques d’abord, toujours pertinentes et qui arrivent à point. On ne peut que saluer l’aspect « time to market » des sujets abordés. La présentation des projets sélectionnés participe également à la réussite de ces Open Days. Les interventions sont pertinentes tant au niveau macroscopique, avec par exemple Partech, qu’au niveau des startups, particulièrement stimulantes en matière d’innovation. Certains contenus sont applicables immédiatement et d’autres suscitent en rebond de la créativité.

Quels projets concrets ont déjà été mis en place avec l’Innovation Factory ?

Nexity est un partenaire associé de l’Innovation Factory et, eu égard à ce niveau de partenariat, plusieurs actions ont été menées avec les étudiants. Deux projets ont été successivement présentés aux étudiants lors d’Anti-masterclass afin de recueillir leur analyse critique sur notre offre et nos process.

Les étudiants se sont aussi pliés à l’exercice du Copycat qui consiste à identifier à l’étranger un concept pertinent et à ensuite proposer une adaptation sur le marché français. Ils ont travaillé lors de cet exercice sur la transaction immobilière. Leurs premiers travaux étaient révélateurs de la relation des jeunes générations à l’immobilier, car ils se sont projetés spontanément sur la location ou la colocation et donc plutôt sur l’usage que sur la propriété. Les étudiants nous apportent des signaux éclairants sur les comportements des clients de demain.

Ce partenariat a-t-il répondu à vos attentes ? En quoi ?

Oui, les contenus proposés sont pertinents à la fois dans leur timing et dans la qualité des intervenants. De plus, il y a un bon équilibre entre acteurs (experts, entreprises et étudiants) pour alimenter de manière complémentaire notre processus de veille en innovation.

IF_WSF_DEF-2 small

Qu’est-ce-que vous imaginez pour le futur ? Quels projets que aimeriez- vous mener à bien ?

Plusieurs perspectives méritent d’être examinées. Il me semble que de nombreuses opportunités sont encore à développer.

S’agissant d’un partenariat avec une école et donc de futurs diplômés, nous pensons évidemment à l’opportunité d’embaucher ensuite ces étudiants qu’ils aient été en contact avec nous au cours de leur cursus ou pas. Nous sommes une entreprise très entreprenante sur le digital, avec une ambition stratégique portée au plus haut niveau et des moyens adaptés.

Je pense que nous pourrions aller plus loin dans les échanges entre les partenaires avec des rencontres plus régulières autour de thèmes communs. Lors des Open Day, les échanges ont lieu principalement avec les intervenants. Peut-être pourrait-on aussi instaurer une diffusion de l’information plus personnalisée plus digitale et plus régulière, globalement et par secteur d’activité. Enfin, on pourrait imaginer de solliciter les étudiants en fin d’étude sur des missions concrètes dans le cadre d’excubation de projets.

http://www.nexity.fr