Collaborations étudiants - entreprises

Le chariot connecté : une collaboration Accorhotels &Innovation Factory

Inventé par une équipe d’étudiants de l’Innovation Factory lors d’un WE Challenge en partenariat avec Accor, le chariot connecté est peut-être l’objet qui révolutionnera le travail des femmes de chambre ces 30 prochaines années.

Accor est partenaire de l’Innovation Factory et à ce titre, participe aux WE Challenge où les étudiants du cluster numérique sont confrontés aux problématiques de terrain. En décembre 2012, Accor présente aux étudiants de l’Innovation Factory sa stratégie 3.0 basée sur l’Open Innovation. À eux ensuite de réfléchir et proposer des projets en adéquation avec les problématiques évoquées.

La présentation aux étudiants des grands enjeux de la stratégie 3.0 du groupe Accorhotels au siège. Le brief est simple : réinventer les codes du parcours client dans l’hôtellerie. S’ensuit alors 36 heures de travail en équipe, de créativité débordante, d’un enthousiasme et d’une implication sans failles. La transformation digitale est à l’oeuvre. Le chariot connecté va voir le jour

Inventer un chariot connecté : mode d’emploi

Nicolas Tridemy, Alexandre Serrano et Abdelhamid Henni sont étudiants à La Web School Factory. Comme les autres participants au Challenge, ils ont attentivement écouté l’exposé des grands axes de réflexion qui doivent porter la politique digitale du groupe ces prochaines années Sébastien Bazin souhaite « repenser la place du digital tout au long du parcours client »

Pour Laurent Idrac, Directeur des services informatiques d’Accor, c’est au moment de partir à la conquête du terrain que la différence entre les étudiants s’est opérée « La majorité des équipes a travaillé sur le côté client, mais une équipe a eu l’idée d’interroger des femmes de chambre. Celles-ci ont mentionné que le travail sur papier n’était pas optimal. Les étudiants ont également pris en compte le fait qu’une partie du personnel ne sait pas bien lire ou écrire le français. C’est comme ça que l’idée d’un chariot connecté leur est venue ! »

Les étudiants se rendent dans un hôtel du groupe. Alors que tous les autres étudiants observent l’hotel, discutent avec le management, Abdelhamid Henni entend des femme de chambre discuter entre elles et prononcer quelques mots en arabe. Cette langue lui est familière, il s’approche et entame la discussion. Il les questionne sur leur travail, les difficultés qu’elles rencontrent, où des améliorations pourraient être apportées. Abdelhamid en parle avec son équipe. L’idée d’un chariot intelligent qui pourrait faciliter le travail de ces femme de chambre et fluidifier le process de cleaning de l’hôtel fait surface.

Ce projet de chariot connecté correspond aux attentes des groupes hôteliers qui ont aujourd’hui besoin d’une plus grande agilité dans les process et d’un nouvel élan technologique et digital

« Jusqu’il y à quatre-cinq ans, la technologie était aux mains des ingénieurs. Depuis, les designers ont pris le pouvoir, c’est une révolution majeure. Aujourd’hui, on pense d’abord au client et ses besoins. Pour l’hôtellerie, la priorité est de développer une technologie intuitive dans les hôtels. »

 La confrontation Jury/Projet “chariot connecté

Le samedi après-midi, Nicolas, Alexandre et Abdelhamid présentent leur projet de chariot connecté devant leurs camarades et surtout, devant le jury composé de directeurs du groupe Accor parmi lesquels CEO, CFO, CTO, Directeur marketing, directeur des ventes directes et bien sûr Anne Lalou, directeur de l’Innovation Factory

Le board Accor est enthousiasmé, tout comme l’ensemble du jury. Sébastien Bazin, PDG du groupe Accor et membre du jury qui a participé au choix des vainqueurs ne manque pas de féliciter la team gagnante et demande tout de suite à tester l’idée. Le groupe Accor devient le principal soutien du chariot connecté. Un prototype est lancé. Le projet est né !

Les trois inventeurs ont présenté leur projet de chariot connecté à Anne Hidalgo, maire de Paris, lors de l’inauguration du Campus en novembre 2014
Le chariot connecté est un chariot doté d’un dispositif qui permet d’optimiser le parcours et donc le quotidien d’une femme de chambre. Il lui permet d’envoyer des messages quand il faut réparer un objet, mais aussi commander des fournitures pour une chambre ou un étage. Il est également relié à des capteurs installés dans la chambre qui détectent fuites d’eau ou ampoules défectueuses. C’est donc un outil de renseignement en temps réel sur les besoins de maintenance et la disponibilité (ou non) de la chambre

Le chariot connecté fait des émules dans les rangs de la direction comme du côté des femmes de chambre. D’ici à ce qu’on l’appelle le “chariot préféré”, il n’y a qu’un pas ! Les femmes de chambre sont en effet conquises par le chariot connecté, tout comme le management. Simple, efficace, cet outil leur permet de qui partager facilement des informations avec la réception ou encore l’équipe logistique.

 « Cette innovation concerne un personnel qui n’est pas structurellement connecté, et qui est en mobilité dans l’hôtel. C’est donc un vrai changement et nous comptons le développer si les tests s’avèrent concluants. 

 Le chariot à la conquête du monde ?

Aujourd’hui, le chariot connecté est en phase de test au Novotel Pont de Sèvres à Paris. Une trentaine de chambres est désormais équipée de capteurs. Le trouvera-t-on demain dans tous les hôtels du groupe ? Peut-être  Pour Laurent Idrac, »Le chariot connecté symbolise surtout la nouvelle posture du groupe, très volontariste sur l’innovation.

Le projet “Chariot connecté” signe un des premiers grands partenariats entre une grande entreprise et l‘Innovation Factory. Une première collaboration à la hauteur de l’ambition affichée par Anne Lalou pour l’Innovation Factory  « Participer à la transformation numérique de tout notre tissu industriel et pouvoir permettre à tous nos jeunes de prendre le pouvoir sur leur avenir. »