Your address will show here +12 34 56 78
Tech&Code Factory

Émilie Yapo, fait partie de la première promotion de la formation Tech&Code Factory. Elle nous livre son retour d’expérience au sein de la formation.

Bonjour Émilie, peux-tu nous raconter ton parcours avant d’intégrer Tech&Code ? 

J’ai fait un bac L, puis ensuite un BTS communication, mais cela ne me plaisait pas. J’ai décidé de faire une année sabbatique pour me concentrer sur ce que je voulais vraiment. J’ai alors travaillé en restauration. En faisant des recherches, j’ai découvert le métier de développeur web. Je me suis renseigné en contactant des développeurs et en commençant à coder de mon côté. Cela m’a plu alors j’ai décidé de me lancer. Le Pôle Emploi m’a fait connaître la formation Tech&Code et j’ai décidé de tenter ma chance et de m’inscrire à une session de concours. 

Comment se passe le concours concrètement ?

Il y a d’abord l’inscription en ligne, avant d’être convoqué à l’école pour le concours. Plusieurs groupes sont formés et nous devons réaliser des projets et répondre à un quiz ensemble. Cela permet de voir comment chacun prend sa place au sein du groupe. Il y a également un questionnaire personnel, avec du code, des algorithmes et des questions plus générales. Une fois ces tests réalisés, les candidats passent des entretiens individuels avec les responsables de la formation, pour juger de notre motivation. Nous recevons la réponse par mail une semaine après le concours, avec une proposition d’entretien avec des entreprises pour notre alternance. Les retours sont très rapides ! 

Qu’est-ce qui t’a fait choisir cette formation ? 

Sans aucun doute le programme, car je le trouvais très complet avec la formation initiale en première année et deux années en immersion en entreprise. L’aspect professionnel m’a séduit. Et pendant le concours et l’entretien de recrutement, il y a eu un vrai feeling.

Le fait que tu sois débutante au départ ne t’a pas perturbé ?
 

J’avais des bases en HTML et CSS mais c’est tout. Pour certains cours techniques, c’était forcément plus compliqué, mais l’intervenant revenait dessus, prenait son temps, nous donnait des exercices pour nous aider ainsi que des conseils pour se former. On a vraiment une aide pour les débutants donc ça ne m’a jamais vraiment perturbé.

Si tu devais la décrire à un ami que lui dirais-tu ?

Je lui dirai que cette formation propose un programme complet découpé en fonction des années. La première année est dédiée au Front-End, la deuxième au Back-End et enfin la troisième sur le choix d’une spécialité. Ça va petit à petit, crescendo. Que l’on soit débutant ou plus confirmé, c’est progressif et les intervenants prennent leur temps dans chacun de leurs enseignements. Et il y a une véritable bonne ambiance au sein de la promotion. Nous ne sommes pas nombreux (19 dans ma promotion) donc il y a un vrai esprit d’entraide et de cohésion !

Quels sont les points fort de la pédagogie selon toi ? 

A chaque cours y a de vrais échanges avec les intervenants.  Que ce soit pour des exercices ou des projets (comme WordPress par exemple) a chaque début de cours, on apprend des nouvelles notions qu’on applique directement dans nos projets. C’est une vraie force d’avoir des intervenants professionnels, passionnés par leur métier. Nous avons beaucoup plus de conseils, car c’est leurs métiers, ils sont sur le terrain, et donc si nous avons des questions (même en dehors du programme) ils nous répondent et nous donnent des conseils. Je ne connaissais pas la différence entre professeur et intervenant avant, mais maintenant, je la vois, et c’est ce qu’il me plaît dans cette formation. 

Est-ce que tu as un cours qui t’a particulièrement marqué ? 

Oui, avec Monsieur Hermelin, notre professeur d’anglais. Dès le premier cours, il nous a mis à l’aise, il s’intéresse à nous en tant que personne. Il a un humour très communicatif et il est différent de tous les profs d’anglais que j’ai pu rencontrer ! Et ensuite, Jean-Baptiste Dacquet, qui nous propose son cours d’introduction au javascript, UI, UX et html sous la forme d’un quiz. Cela rend le cours très dynamique et très participatif !

Tu as un conseil à donner aux jeunes qui hésitent encore avant de s’inscrire au concours ? 

Je leur conseille fortement de passer le concours ! J’ai vu la différence par rapport à d’autres formation : ici c’est très complet. Nous sommes en lien avec les entreprises et avec ce qui est recherché sur le marché du travail actuellement. Les intervenants sont à l’écoute, ils prennent en compte nos retours et ce dont nous avons besoin. Pour moi, Tech&Code se résume à : accompagnement, autonomie et formation complète.

Une dernière chose à ajouter pour conclure ? 

Si je peux juste ajouter quelque chose pour finir, c’est qu’il y a encore trop peu de femmes en Tech ! Nous sommes seulement 4 sur 19 au sein de Tech&Code : ce n’est pas assez. Il ne faut pas qu’elles aient peur du cliché “c’est pour les hommes, les geeks” , ce n’est  pas du tout ça. Nous sommes aujourd’hui en minorité alors que nous avons tout autant notre place. Alors il ne faut pas hésiter, nous avons notre place, vous avez votre place, venez ! 


Un grand merci à Émilie Yapo pour son témoignage sur la formation Tech&Code, ce sont nos étudiants qui en parlent le mieux ! Pour en savoir plus sur le contenu de la formation et les prochaines dates de concours, rdv sur le site : http://techandcodefactory.fr/

0

Tech&Code Factory

En avril dernier, avec le soutien de ParisCodeet de Pôle Emploi, l’Innovation Factory s’est associée avec deux de ses entreprises partenaires Natixis et OnePoint, pour créer La Tech&Code Factory : une formation spécialisée dans le développement web qui répond à la demande croissante de la part des entreprises. En cette nouvelle année scolaire, le projet voit le jour.

Une rentrée prometteuse 

Le mardi 1er octobre, la toute première promotion de Tech&Code a fait sa rentrée. La formation innovatrice est entièrement gratuite pour les apprenant.e.s et accessible en apprentissage dès la deuxième année de formation. En effet, cette toute première promotion est associée à deux entreprises, Natixis et Onepoint, désireuses de collaborer tout au long de la formation avec les étudiants et de les accompagner. 

Le premier jour donne le ton de la formation. Après une présentation de l’année, des grandes phases de son programme et des enjeux de la collaboration étudiants-entreprises par Bruno Faure, Directeur de La Tech&Code Factory, les 21 apprenants démarrent leur première session de travail avec un projet : une semaine de lancement du programme qui a pour but d’initier les apprentis au mode projet et au fonctionnement du cursus.  

Une école-entreprise de développement web

Fruit d’une concertation avec nos entreprises partenaires concernant leur besoin croissant de recruter des développeurs, La Tech&Code Factory permet de former les futurs développeurs Web grâce à une pédagogie tournée vers l’action et le mode projet. 

Le lien avec l’entreprise est repensé pour garantir un accompagnement personnalisé dans leur intégration. Ainsi, les étudiants collaborent au nombre de 5 durant l’alternance et apprennent ensemble la culture professionnelle. La formation est également rythmée par des séances de mentorat afin d’accompagner les apprenants.

« Ce bachelor est au croisement de l’enseignement académique et professionnel car la formation ne se restreint pas uniquement aux besoins des entreprises mais au contraire anticipe leurs besoins futurs. Je suis convaincu que c’est le lien permanent avec l’entreprise et une évolution constante du cursus qui garantissent l’employabilité des étudiants. Une formation de qualité, garante de l’employabilité des étudiants, autrement dit une école-entreprise : voilà mon ambition. » Brune Faure, Directeur de La Tech&Code Factory


D’une durée de 3 ans, la formation offre aux apprenants les clés pour comprendre les problématiques opérationnelles des entreprises et se donne pour objectif de développer l’expertise des étudiants et de permettre à chacun d’intégrer pleinement le monde professionnel, avec un bagage de compétences adaptés aux attentes des entreprises.

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site officiel de La Tech&Code Factory.  

0

Étape Design, Tech&Code Factory

Rencontre avec Anouk, une étudiante qui termine son parcours à l’Étape Design… Avant de poursuivre à la rentrée avec le Bachelor Tech&Code Factory : deux formations propulsées par l’Innovation Factory. Elle revient sur son parcours et ses choix d’orientation pour l’année prochaine. 

Hello Anouk, peux-tu te présenter ? Quel est ton parcours ? 

Je m’appelle Anouk, j’ai 20 ans et à la rentrée et après une formation de 10 mois à l’Étape Design, j’intègre le Bachelor Tech&Code. 

En seconde, et malgré mes bons résultats, j’ai décidé de mettre fin à mes études : je ne rentrais pas dans le moule du système scolaire français car je ne me retrouvais pas dans les techniques d’apprentissage et l’organisation de l’école.  J’ai longtemps hésité sur mon parcours scolaire à tel point que j’ai arrêté les cours pour réfléchir sur mon orientation. 

J’avais cependant une certitude : j’ai toujours été intéressée par le domaine du numérique. C’est au cours d’un Game Jam, un hackathon de 72 heures sur le thème du jeu vidéo, que j’ai commencé à appréhender le codage. Cette expérience m’a permis de me conforter dans mon orientation. Je me suis donc formée en autodidacte en suivant des moocs en ligne où j’ai pu apprendre le développement web. Pour autant, j’ai recherché un établissement dans ce domaine qui pourrait me convenir. Ainsi, la Mission Locale et Pôle Emploi m’ont parlé de l’Étape design, la formation de Web Design pour des jeunes en réinsertion professionnelle ou réorientation scolaire. La réunion d’information avec l’ensemble de l’équipe pédagogique m’a encouragée à suivre cette formation. 

Après mon année à l’Étape Design, je me suis remise en question car j’hésitais entre le web design ou le développement web. J’ai appris que Bruno Faure, Directeur Pédagogique de l’Étape Design co-construisait avec des entreprises, un Bachelor en développement web : La Tech&Code Factory. Je me suis directement inscrite à une des sessions d’admission.

Comment s’est déroulée ton année à l’Étape Design ?

L’Étape Design revisite le système scolaire. C’est une formation vraiment différente des autres : il n’y a pas de notes mais une acquisition de compétences métiers, il n’y a pas de cours mais des projets concrets. La formation est construite de telle sorte à ce que l’on souhaite toujours se surpasser. Sur le plan personnel, les autres étudiants viennent de tous horizons avec des expériences différentes. 

Peux-tu nous en dire plus sur le rythme de cette formation ? Et les enseignements proposés ? 

La pédagogie de l’Étape Design est scindée en deux : un enseignement théorique les premiers mois que l’on met ensuite en pratique avec l’Agence Inclusive à savoir une micro-entreprise gérée par les étudiants qui répond aux besoins numériques des entreprises. Ces dernières nous confient des projets de conceptions de maquettes de newsletter, de sites internet, etc. 

Quant aux enseignements, ils sont centrés autours du web design : wireframing, design d’interface, typographie, maquettage graphique, etc. On a également des cours génériques à savoir l’Histoire de l’art, suite Adobe, WordPress, MJML, Github, etc. Il n’y a pas un seul cours que j’ai trouvé inintéressant.

Quels sont à tes yeux, les principaux atouts de l’Étape Design ?

L’Étape Design se démarque de la pédagogie scolaire traditionnelle : la méthode d’apprentissage est vraiment basée sur l’autonomie. On est considéré dès le début comme des professionnels. L’Étape Design m’a permis de réaliser qu’il n’existe pas qu’un seul chemin pour atteindre son objectif. 

Après cela tu as tenté le concours Tech&Code Factory, comment s’est déroulée ton admission à l’école ? Et puis ton entretien avec l’entreprise Natixis ?

Le concours était composé de tests techniques, de tests de culture numérique, de projets collectifs et d’un entretien individuel avec Bruno Faure, son Directeur. Mes connaissances m’ont permis de me distinguer des autres candidats. Ensuite, les étudiants admissibles passent un entretien avec les entreprises partenaires de ce Bachelor : Natixis et Onepoint

Pour ce qui est de l’entretien, je dois avouer que je ne connaissais pas bien Natixis. Pour autant, ses valeurs et son éthique correspondent entièrement à mes attentes. Les missions qui me seront confiées en alternance en deuxième année vont me permettre de monter en compétences. 

Qu’est-ce qui t’as incitée à t’inscrire au concours de Tech&Code Factory ?

Suite à l’Étape Design, je voulais de nouveau bénéficier d’une formation professionnalisante qui répond à des besoins concrets. Après avoir lu la brochure pédagogique, j’ai tout de suite été conquise. Il s’agit d’un cursus en trois ans, en apprentissage, 100 % gratuit et rémunéré dès la deuxième année. De plus, c’est une formation axée sur des cas concrets en lien avec les besoins et les problématiques des entreprises. C’est exactement ce que je recherchais. 

La formation au développement web offre de multiples débouchés, dans quelle spécialisation souhaites-tu t’orienter précisément ?

L’heure n’est pas encore à la spécialisation. Je souhaite être une touche-à-tout en ayant des compétences larges pour pouvoir répondre correctement aux besoins des entreprises !

Selon le talent du numérique, le chiffre moyen de filles dans les écoles et établissements de formation liées au numérique tourne autour de 15%. Qu’en penses-tu ?

Certes, c’est un milieu essentiellement masculin mais ces métiers ne devraient pas avoir de genre. C’est grâce à des formations comme La Tech&Code Factory, ou des entreprises telles que Natixis, que les disparités hommes/femmes tendent à diminuer car elles sont sensibilisées à la féminisation des métiers du numérique. 

0

Tech&Code Factory

Développeur fullstack, développeur front-end, développeur back-end, data engineer… Ces nouveaux métiers vous parlent ? Ils font partie des métiers de l’informatique et sont les plus en vogue avec plus de 46.000 projets d’embauches cette année en France ! Les entreprises françaises misent plus que jamais sur le recrutement de développeurs pour faciliter leur transformation numérique et ainsi permettre leur pérennisation. C’est sur cette demande croissante de recrutement, que l’Innovation Factory lance La Tech & Code Factory en partenariat avec des entreprises : une formation de trois ans pour les futurs techniciens et développeurs du numérique.

Le premier bachelor co-construit par et pour les entreprises

La Tech & Code Factory fera sa première rentrée en octobre 2019 et attire déjà de nombreux candidats passionnés des technologies numériques qui s’inscrivent aux sessions de concours qui auront lieu en juin et juillet prochains. Ce Bachelor propose une formation gratuite et en apprentissage, co-construite avec deux entreprises partenaires de l’Innovation Factory, Natixis et One Point. L’objectif est de former les étudiants à des métiers qui répondent à des vrais besoins identifiés par les entreprises.

Une pédagogie « learning by doing »

La formation met l’accent sur le mode projet, sur le modèle de la pédagogie de La Web School Factoryavec une confrontation permanente de l’apprendre et du faire et l’importance de l’intelligence collective. Ainsi dès leur 1ère année d’études, les étudiants de La Tech & Code Factory seront encadrés par des intervenants professionnels et seront amenés à :

– suivre des cours permettant d’acquérir une vision 360 du monde du numérique incluant 2000 heures de formations aux langages de programmation, veille technologique, code du management… Ou encore à l’anglais technique;

– travailler sur des cas concrets et réels d’entreprises grâce à l’alternance en 2ème et 3ème années d’études;


Une formation bac+3 accessible aux étudiants de 17 à 25 ans et professionnels passionnés des technologies numériques 

La Tech & Code Factory délivre le diplôme certifié de niveau II, reconnu par l’État (bac +3) : « Concepteur développeur de solution digitale ». Pour garantir son exigence, sa première promotion accueillera 20 étudiants maximum. Les admissions se font uniquement sur concours, ouverts aux étudiants bacheliers ou non, de 17 à 25 ans, qui se passionnent pour les techniques et nouvelles technologies liées au web, et aux professionnels qui souhaitent effectuer une reconversion à la fois scolaire et professionnelle dans ce domaine.

Pour candidater, rendez-vous sur le site de techandcodefactory.fr. Les épreuves du concours se déroulent sur une journée au choix parmi le samedi 1er juin, le samedi 8 juin, le vendredi 28 juin ou le jeudi 4 juillet. Ces épreuves auront lieu au sein du campus de l’école, situé 59 rue Nationale, à Paris.

0